Le moment des révélations...

Publié le 15 Août 2013

Le moment des révélations...

J'ai cru comprendre que la plupart des gens sont toujours très intéressés de connaître l'origine des pseudonymes des internautes... Et bien ce soir, je vais vous révéler l'origine de mon pseudonyme, et plus encore, je vais tout vous raconter... Du début de ma passion pour la lecture, à la signification du titre de ce blog, vous saurez tout ce qu'il y a à savoir...

Pourquoi aujourd'hui? Parce qu'aujourd'hui, c'est le 15 août, et que le 15 août, c'est la sainte Marie. Oui oui, c'est mon vrai prénom...

Le moment des révélations...
Le début de mon intérêt pour la lecture?

Je ne sais même plus à quand cela remonte... Loin en tout cas, avant même de savoir lire convenablement, parce que je retenais par cœur les récits que ma maman me lisait. Elle me donnait le premier mot d'une page et je la continuais à voix haute jusqu'à la fin. Je me souviens en particulier d'un livre intitulé chipeur le raton laveur... toute une époque!

Le moment des révélations...
Le premier roman qui m'a marqué?

Déjà toute jeune, j'avais un goût pour les défis et les tâches difficiles à accomplir. Plus c'était difficile, et mieux c'était! Comme beaucoup de petites filles, j'avais une grande admiration pour mes frères aînés, et l'un deux possédait un roman en trois tomes qui m'intriguait beaucoup, c'était le seigneur des anneaux... En fait j'avais flashé sur le nom de l'auteur, Tolkien. Je me l'imaginais être un personnage très important, bien habillé et très fier, un genre de comte ou de baron, et avec le titre du livre en association, ça a vraiment attisé ma curiosité, que j'ai fini par assouvir en allant lire le bouquin en cachette les jours où mon frère partait voir sa copine de l'époque. Bon, c'est vrai, il m'a fallu près d'un an pour en venir à bout, surtout que mon frère ne partait pas tous les jours (au lieu de lui demander officiellement... ah les enfants!). Mais finalement, j'ai réussi mon fameux défi! Je l'ai relu à quatorze ans en anglais (avec un dictionnaire à portée de main!), et depuis je me suis contentée des films, donc autant dire que j'ai beaucoup oublié des détails de l'histoire... A présent je projette de les relire, en français (même si la version allemande récemment acquise me fait de l’œil depuis mes étagères...) avec mon regard d'adulte. Si je comprends mieux l'histoire à présent, je ne pourrai m'empêcher de ressentir à nouveau cette magie enfantine qui ne m'a par la suite que peu quittée...

Le moment des révélations...
Le premier documentaire qui m'a marqué?

Il s'agissait d'un vieux traité de botanique de l'époque victorienne que mes parents avaient récupérés un peu par hasard. Il avait tout pour me plaire, ce livre! Il était gros, très gros, il était vieux, il était plein de belles illustrations tracées à la plume, il était compliqué à souhait et débordait de mots scientifiques dont, cerise sur le gâteau, les noms latins des plantes! Voilà de quoi satisfaire ma curiosité et mon besoin d'apprendre. C'est ce livre qui me fit dire un jour à ma mère : "Maman, quand je serai grande je sais ce que je veux faire!" - "Quoi donc ma chérie?" - "Je veux écrire un traité!" - "Ah! et un traité de quoi?" - "Oh je ne sais pas encore, du moment que ce soit un gros traité!" Bon, d'accord, ça c'est fait...

Mes genres préférés?

Vous l'aurez deviné, j'ai une nette préférence pour la fantasy et le fantastique...

Mais heureusement pour moi, je sais diversifier mes lectures, qui peuvent aussi comprendre des classiques (pourvu qu'ils ne soient pas rébarbatifs!), des romans policiers, des thrillers, des romans d'horreur,... J'ai assez récemment découvert le Steampunk (j'aime l'époque victorienne, les inventeurs fous, l'ingénierie farfelue, les manuscrits rédigés à l'encre sépia, les vieilles photographies fanées, les corsets et les belles robes!). Je suis une mordue de contes et légendes en tout genre que je collectionne religieusement dans des classeurs, et j'aime aussi tout ce qui touche au Moyen âge.

Niveau documentaires, je suis plutôt éclectique. En plus des sujets cités plus haut, j'aime aussi ce qui concerne l'histoire de la médecine, les sciences naturelles, tout ce qui concerne les loisirs créatifs, les langues étrangères, la culture des orchidées, la cuisine, la littérature, et j'en passe...

Ce que m'apporte la lecture?

Apprendre, pardi! Mon carnet de notes ne me quitte pas lorsque je lis, j'y transcris les mots que je ne connais pas, les phrases qui me touchent, les faits que je ne connaissaient pas encore, les sujets que j'ai envie d'approfondir en dehors de ma lecture, des citations, etc.

Mais lire, heureusement pour moi, ne se limite pas non plus à cela. Ça me permet de m'évader dans des univers magiques quand la vie quotidienne m'écrase un peu trop, pour fuir l'espace de quelques heures ce moule dans lequel on est censé rentrer pour être accepté des autres, pour m'isoler quand je suis irritée du manque de tolérance des autres face à la différence, lasse de l'attitude aberrante de certains et du monde qui tourne en sens inverse.

Et pour expérimenter aussi... Ressentir ce que certains ressentent dans des situations que l'on n'a jamais vécu mais où l'on pourrait se trouver un jour. Partager l'expérience des personnages, de l'auteur... Voir des lieux où on n'a jamais mis les pieds sans vraiment les voir... Sentir par les mots ce qu'on ne peut pas sentir en réel... Vivre mille ans en l'espace de mille pages... Se projeter dans un personnage qui nous ressemble un peu et vivre une histoire passionnante à travers lui... ou au contraire abhorrer un personnage au comportement douteux, et se rassurer en constatant que décidément on n'agirait pas comme lui...

Lire, c'est vivre, mais vivre d'une autre manière, en différé et à la vitesse qu'on le souhaite. Lire, c'est l'art de vivre mille vies en une seule.

La signification de mon pseudonyme?

C'est un peu compliqué à suivre... Normalement, le pseudonyme complet est Kahn Acherontia. Pour Acherontia, c'est facile. Il s'agit du nom latin de la phalène à tête de mort (que l'on voit notamment sur la couverture du livre "Le silence des agneaux"). Le nom complet est "Acherontia atropos nemos", juste pour l'info :-) Pourquoi ce choix? Comme on peut le voir sur la première photo de cette article, je suis gothique (un peu moins maintenant à cause de mon travail, mais quand même...), et j'aime beaucoup les papillons de nuit. J'ai trouvé que celui avec la tête de mort faisait penser à ces crânes que l'on voit dans les vanités des siècles passés (ces natures mortes qui comportaient toujours des crânes et qui tendaient à montrer que l'existence terrestre est vaine et vide de sens...). C'est finalement une symbolique de nuit et de mort... Mais à cette symbolique "négative", j'ai voulu y associer une plus positive, raison pour laquelle j’accole à mon pseudonyme un second, Kahn.

Kahn est à la base un nom de famille allemand qui trouve son origine dans un ancien terme germanique signifiant "le passeur", ce bonhomme qui attend sur sa barque, dans le froid, qu'un quidam lui demande de le faire passer de l'autre côté de l'eau. J'aimais cette symbolique du passage, dans le sens où, dans mon projet d'écriture (oui, j'aimerais écrire des livres sur les contes et légendes), j'essaie de faire passer un héritage ancien (des bribes de littérature orale) aux générations futures. J'associe aussi Kahn à la lucane, insecte de la même famille que les scarabées, animal symbolisant le soleil et la vie.

Kahn Acherontia, l'association du jour et de la nuit, de la vie et de la mort... Quand je disais que c'était compliqué à suivre...!

Le moment des révélations...
La signification du titre de ce blog?

Les chroniques des mondes hallucinés...

Pour le terme "chronique", c'est simple, ça vient tout bêtement de "chronique littéraire". Et les mondes hallucinés, c'est un petit clin d’œil à notre ami Lovecraft, un auteur que j'affectionne particulièrement, et qui avait intitulé un de ses récits "Les montagnes hallucinées".

Rédigé par Acherontia

Publié dans #Les merveilleuses aventures d'Acherontia

Commenter cet article

Ella 16/08/2013 04:10

Comment pourrais-je commenter tes écrits en étant la plus exhaustive possible...??? Et bien, c'est assez complexe! Alors je vais me contenter de résumer par ceci; je suis impatiente que tu puisses un jour être publiée afin que tu puisses ainsi toucher un maximum de personnes. En effet, tes écrits sont bien fidèles à toi-même et c'est juste magique!:-). Je te souhaite le plein d'aventures (;-D) et de magies pour la suite!