[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold

Publié le 27 Janvier 2017

Les idées mises en place sont vraiment excellentes. Transformer les histoires de possession démoniaque en possession animale, c'est intelligent, et cela change un peu des deux premiers tomes. Il y a cette histoire de malédiction courant de génération en génération qui revient sur le tapis, mais déclinée cette fois-ci de façon un peu différente que dans le premier tome. C'est malin... Cela aurait pu marcher, oui... si je n'avais pas trouvé l'écriture un peu trop brouillonne par moment.

Acherontia

[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold

Le prince Boleso est mort.
Sire Ingrey des Rocheloup est envoyé au château afin de conduire le cadavre jusqu'à son lieu de sépulture et d'escorter dame Ijada, meurtrière présumée, vers son jugement. Mission désagréable et délicate, d'autant que la situation politique est instable et que la couronne est de nouveau en jeu.
Mais il y a plus : les sombres actions de Boleso ont imposé à la fière Ijada un « don » mystique qui risque de signer son arrêt de mort. Un esprit interdit habite à présent son âme ! Une malédiction qu'Ingrey connaît bien, car il la subit lui-même depuis l'enfance. Une bête intérieure qui peut faire des ravages...
Sur leur chemin semé de dangers, Ingrey comprend bientôt qu'Ijada est la seule personne à qui il puisse se fier. Sans elle, il ne parviendra jamais à se libérer ni à comprendre la terrible destinée que lui ont imposée les dieux, les damnés et les morts.

[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold
[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold
[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold

Ce roman est le cinquième lu dans le cadre de mon partenariat avec les éditions Bragelonne/Milady pour décembre 2016. Je remercie donc très chaleureusement les éditions Bragelonne pour ce partenariat et la découverte de ce livre.

Fin d'année oblige, les éditions Bragelonne proposaient, dans leur catalogue de décembre 2016, de très belles intégrales, dont celle-ci. Toutes me tentaient, mais j'ai finalement jeté mon dévolu sur Chalion parce que les critiques que j'en avais vu sur Livraddict étaient très positives, mais aussi parce que le résumé me plaisait et m'intriguait.

Je vais donc vous présenter séparément les trois romans figurant dans cette intégrale, puis j'écrirai une page récapitulative de saga, comme je le fais habituellement.

Redit. : Oui, j'ai fait un copié-collé, c'est mal, hein?! Beeeeuuuurk!! Peux pas!!

[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold
[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold

... où les repères tombent comme un château de cartes.

 

Plus on avance dans la série, plus on s'éloigne des personnages et du cadre du premier tome... Ce troisième et dernier tome n'a juste plus rien à voir avec la cour de Cardegoss et les personnages gravitant autour. Ce qui, je dois dire, m'a assez perturbée et un peu dépitée, dans un sens. Car, comme je l'ai dit dans la chronique du tome 2, je m'étais beaucoup attachée à Cazaril et à son entourage, et le fait de ne pas les retrouver, même pas sous forme de simple mention, m'a un peu attristée. Dans le second tome, j'ai au moins eu la chance de suivre les aventures d'Ista, la mère d'Iselle et de Teidez (ceux qui ont lu les tomes précédents s'en souviendront), et j'ai recroisé le chemin des frères dy Gura, ce qui fut un vrai plaisir.

À l'entame de ce dernier tome, les anciens personnages s'effacent pour laisser la place à d'autres. Ainsi faisons-nous la connaissance de sire Ingrey des Rocheloups, de dame Ijada, du comte Wencel de Fleuvéquin, etc. Les lieux mêmes de l'intrigue nous sont totalement inconnus. Quoiqu'encore situés en Chalion, on se trouve ici, comme je l'ai compris, loin de Cardegoss et de sa cour.

La politique n'est plus du tout au coeur de l'intrigue, ou très peu. On sent bien que la façon de gérer le pays est différente ici qu'à Cardegoss, mais il est difficile de dire en quoi, puisque ce côté est assez peu développé. D'ailleurs, on ne parle plus de la famille royale de Chalion, mais d'un autre roi, couché sur son lit de mort. Et qui dit autre roi, dit autre cour et autres moeurs... La géographie aussi est différente, le nom des villes ne ressemblant pas aux habituels noms rencontrés dans Chalion. On dirait d'ailleurs des noms issus de World of Warcraft, car beaucoup sont des "noms valises", des amalgames de deux noms communs n'en formant plus qu'un seul (la ville de Boisbouleau, par exemple, Pontmartre, Gîtelevant, ou la famille des rocheloups).

Bref, c'est bizarre, et perturbant. J'ai le sentiment désagréable d'avoir perdu les quelques repères auxquels je m'accrochais dans les précédents tomes, et l'auteur ne m'en fournit pas de nouveaux sur lesquels m'appuyer. Pas dans un premier temps, du moins. Car malgré tout, on finit peu à peu par y voir plus clair. Mais je dois avouer que j'aurais apprécié des descriptions et des explications plus détaillées. Une carte, pour commencer... 

Au dehors, l'air humide et froid se teintait d'une lueur tout juste suffisante pour qu'il pût retrouver son chemin dans les rues. Lorsqu'il atteignit l'autre côté de la Ville-royale, la marche lui avait éclairci les idées, malgré sa migraine tenace.
L'aube parait le monde de ses couleurs. La solide pierre taillée de la large entrée du palais de Hetwar se colorait d'une nuance évoquant celle du beurre. Le portier de nuit reconnut immédiatement Ingrey à travers la trappe des lourdes portes d'entrée sculptées et entrouvrit un rabat juste assez grand pour le laisser entrer dans cette épaisse pénombre étouffée. Un serviteur s'offrit de l'annoncer, mais Ingrey déclina et gravit les marches menant au bureau du maître des sceaux. Quelques serviteurs allaient et venaient en silence, tirant des rideaux, remuant des feux, transportant de l'eau.

La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold

[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold
[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold

... où les âmes d'animaux innocents sont bues comme du petit lait.

 

Vous êtes à présent accoutumés au fait que toutes les intrigues de Chalion tournent autour de la religion, en particulier des démons, qui possèdent les personnages de différentes façons. Plus on avance dans la trilogie, plus les intrigues sont tordues et capillotractées, mettant en scène non plus des cas d'école mais de parfaites raretés dignes d'un freak show.

Ce troisième tome ne fait pas exception à la règle, car il y est bien question de possession, mais d'un genre totalement nouveau. Nous sommes ici confrontés à un autre type de religion, celle pratiquée par les anciens clans. En vérité, cette religion tient plus du chamanisme, avec un côté très ritualiste et même démoniaque, puisqu'il y est question de sacrifices (d'animaux, d'humains, des deux, peut-être).

À l'époque où se déroule l'action, ces rituels sont tombés en désuétudes et sont même très mal vu. Pourtant, certains continuent de la pratiquer, à leurs dépens...

Le chaos suscité par cet événement avait, de toute évidence, engourdi les serviteurs du prince au point qu'ils n'avaient pas osé laver ni vêtir le corps. De la crasse assombrissait les replis du corps de Boleso... Non, pas de la crasse. Ingrey passa le doigt le long d'un sillon de chair glaciale, puis inspecta d'un oeil circonspect cette trace de couleur, bleu terne, jaune étamine, ainsi qu'un vert malsain là où ils se mêlaient. Teinture, peinture, quelque poudre colorée? La fourrure sombre de la sous-robe portait elle aussi de légères traces.
Ingrey se redressa et aperçut ce qu'il avait d'abord pris pour un tas de fourrures repoussé le long du mur opposé. Il s'en approcha puis s'agenouilla.
C'était un léopard mort. Une femelle léopard, corrigea-t-il en retournant partiellement l'animal. Sa fourrure fine et douce était d'un contact fascinant. Il suivit du doigt le contour des froides oreilles incurvées, des moustaches blanches et raides, le tracé de noires volutes sur soie dorée. Il souleva une lourde patte, tâta les coussinets, les épaisses griffes d'ivoire. On les avait coupées. Une corde de soie rouge, nouée serré autour de son cou, mordait profondément la fourrure. On en avait taillé l'extrémité. Les poils d'Ingrey se hérissèrent, réaction qu'il réprima.

La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold

[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold
[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold

...Quand l'on ne fait qu'un avec son animal totem.

 

Les âmes animales sont au centre de cette nouvelle intrigue. Ces âmes, détachées de leur corps originel par le biais d'un cruel sacrifice, viennent posséder des humains, consentants ou non, pour leur prodiguer plus de pouvoir.

J'ai trouvé l'idée très bonne, mais malheureusement, j'ai trouvé l'intrigue parfois trop brouillonne. Je n'ai pas toujours bien pu suivre les circonvolutions de l'histoire, et n'ai pas toujours tout compris comme je l'aurais dû.

Aussi ne vous en dirai-je pas plus, afin de vous laisser vous faire votre propre opinion, et en même temps, pour ne pas vous contaminer avec mon incompréhension crasse. Peut-être - sans doute, même - aurez-vous plus de jugeote pour comprendre les tenants et les aboutissants de cette histoire.

Il décapiterait d'abord le serviteur trop bavard, d'un seul coup. Puis se tournerait vers les femmes hurlantes. Ijada était déjà à genoux, comme une victime devant son bourreau, des mèches de cheveux s'échappant pour voiler son visage. Le tranchant cinglant de l'épée, la femme enceinte... Son esprit regimba, nia.
Puis hurla cette négation avec une telle férocité qu'elle s'inversa et se transmuta en assentiment. "Aide-les, sauve-la, soutiens-moi, loup intérieur! Puise en moi, puise..."
Sa mâchoire s'allongea, ses dents se changèrent en blancs couteaux acérés. Il se mit à mordre et à déchirer les veines, grondant et agitant la tête comme un loup secouant un lapin pour lui briser l'échine.

La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold

[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold
[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold

... où la prison forestière des guerriers ensommeillés.

 

Bien entendu, tout cela ne serait pas aussi marrant si une sombre malédiction ne venait obscurcir le tableau... Une malédiction qui court de génération en génération, cela nous vous rappelle rien? Ah oui, le premier tome, n'est-ce pas? Vous voyez comme l'histoire se répète tout en changeant? C'est un des tours de force de ce cycle de Chalion. L'auteur tourne autour des mêmes thèmes mais les décline de plusieurs façons.

Nous avons donc une malédiction qui sert le profit d'un seul homme, et une armée entière retenue prisonnière par ce biais. Des guerriers retenus dans les limbes, attendant d'être repris par un des cinq dieux de la religion quintarienne. Et de toute évidence, ce sont Sire Ingrey et Dame Ijada qui détiennent la clé de l'énigme. Mais de quelle façon?

Un jeune homme aux cheveux fauves, anxieux et résolu, entièrement nu à l'exception de signes peints sur la peau, se tenait assis sur une haute branche de chêne à la lumière vacillante des torches. Une corde soyeuse de fibres d'orties lui encerclait le cou et du sang coulait le long de ses membres depuis une série de coupures bien nettes. Il éleva bien haut ses mains tendues et parla d'une voix vibrante, légèrement chevrotante, puis bascula comme un homme plongeant d'un haut rocher dans un étang. Près du sol, la chute s'interrompit assez brusquement pour lui briser la nuque... Les yeux dilatés de Wencel brillaient. "Était-ce là l'un des princes envoyés aux dieux en tant que courriers de son roi sacré...?" La vérité se déversait tel un flot ; Ingrey avait l'impression qu'on lui tenait la tête sous le courant jusqu'à ce que sa cervelle risquât d'éclater.

La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold

[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold
[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold

Que dire de ce troisième et dernier tome? Qu'il s'inscrit dans la droite lignée des deux précédents? C'est une certitude. Qu'il est aussi bon que les précédents? Cela, j'en suis un peu moins sûre...

Les idées mises en place sont vraiment excellentes. Transformer les histoires de possession démoniaque en possession animale, c'est intelligent, et cela change un peu des deux premiers tomes. Il y a cette histoire de malédiction courant de génération en génération qui revient sur le tapis, mais déclinée cette fois-ci de façon un peu différente que dans le premier tome. C'est malin... Cela aurait pu marcher, oui... si je n'avais pas trouvé l'écriture si brouillonne par moment. J'ai parfois eu du mal à suivre l'auteur lorsque ses personnages entrent dans de grandes digressions métaphysique. Les sujets religieux ou chamaniques qu'ils abordent sont parfois si abscons, et les répercussions sur leurs vies sont si tordues que j'en saisis difficilement le sens.

Et c'est bien dommage, car il y a vraiment de l'idée, et les personnages d'Ingrey et d'Ijada sont attachants. Bon, je ne vais pas dire que ce roman m'ait déplu, que du contraire. Je lui ai tout de même donné une note convaincante, parce que l'écriture est toujours aussi belle, que les concepts sont sympas, et qu'il y a toujours de l'aventure, de l'intrigue et des rebondissements. C'est juste que je m'y suis parfois perdue... mais je suis peut-être bien la seule à avoir été déboussolée par l'histoire!

[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold
[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold
[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold
[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold
[Chronique fantasy] La chasse sacrée, de Lois McMaster Bujold

N'hésitez pas à rejoindre notre petite communauté sur la page Facebook du blog! Plus on est de fous, plus on s'amuse ^^

Retrouvez-moi aussi sur Twitter, sur le compte @Acherontia_Nyx, ou sur Instagram, sur le compte Acherontia Nyx!

Votre dévouée,

Acherontia.

Commenter cet article