[Écriture] À l'abordage!

Publié le 1 Juin 2016

[Écriture] À l'abordage!

Retroussage de manches en bonne et due forme...

Ça y est! Il y a deux mois, j'ai envoyé valdinguer la plupart de mes activités pour m'essayer à l'écriture. Adieu, activité d'indépendante complémentaire, création de bijoux fantaisies et cosplay! Adieu couture, bricolage, jardinage, télé, et j'en passe! Vous me manquerez... ou pas!

C'est que l'écriture est une activité hautement chronophage dont il ne faut pas négliger l'impact sur les loisirs, voire la vie sociale... Mais je vous rassure, loin de moi l'idée de vivre en ermite, recluse au sommet de ma tour avec mon chat pour seule compagnie. Oh, je suis certaine que cela ne déplairait pas à l'animal! Après la déchirante scène de retrouvailles qu'il m'a jouée suite à mon weekend aux Imaginales, je le vois bien en tortionnaire séquestrateur prêt à me garder jalousement pour lui seul. J'avais à peine sorti mes vêtements de la valise que Monsieur était déjà vautré dessus, un air de béatitude sans bornes flottant sur son museau. Son trip, c'est de marquer mes fringues en suçotant le tissu. Et après, je m'étonne qu'elles sentent la vieille croquette faisandée! Fi la sale bête! Mais ne lui en déplaise, je continuerai mes trépidantes aventures dans le monde extérieur, car pour pouvoir écrire, il faut vivre, et pour vivre, il faut sortir le bout de son nez.

En deux mois, je ne peux pas dire que j'aie beaucoup écrit. Une nouvelle et demi à mon actif, avec beaucoup de réécriture à faire dessus. Que voulez-vous, j'ai mes lectures, très abondantes pour le moment, et les chroniques qui les suivent irrémédiablement de près. Elles aussi, je vais sans doute devoir les revoir à la baisse, si je veux parvenir à quelque chose dans la voie que j'ai décidé d'emprunter. Et puis il faut le temps de trouver ses marques, ses repères, sa méthode de travail...

Pour ce faire, voici quelques conseils glanés sur le net... Ils m'ont été utiles, puissent-ils l'être aussi pour vous!

[Écriture] À l'abordage!

Toujours plus de conseils...

Pour moi, la première étape dans ma recherche de "tips" a été le site des éditions Malpertuis, une maison d'édition dont j'ai entendu beaucoup de bien et qui propose, chaque année, une anthologie axée sur le fantastique. Et qui dit anthologie, dit forcément appel à textes...

En allant farfouiller du côté de leur site web, je suis tombée sur une page entière de conseils aux auteurs, que ce soit pour le choix de l'éditeur, pour la mise en forme, la typographie ou encore la présentation et l'envoi de manuscrits. Je considère cette page comme une excellente entrée en matière pour qui souhaite se lancer dans l'aventure de l'écriture. En bref, je vous la conseille fortement!

Dans un second temps, j'ai déniché une page très utile sur le site ActuSF. Il s'agit des conseils de Claude Ecken. Si vous ne connaissez pas Claude Ecken, il s'agit d'un anthologiste et auteur français de science-fiction et de romans policiers.

Ici, point question de la forme du texte, mais bien du contenu. Si vous avez de bonnes idées, mais que vous ne savez pas comment construire une intrigue bien ficelée et qui tienne le lecteur en haleine, voici de quoi vous aider ^^

Bon, soyons honnête, je l'ai lu, et pourtant l'intrigue de ma première nouvelle était loin d'être nickel chrome... L'écriture, cela s'apprend, et cela ne vient pas en trois coups de cuiller à pot. Beaucoup d'écrivains s'accordent à dire que l'écriture, c'est 1% de talent et 99% de travail. Je les rejoins totalement sur ce point!

[Écriture] À l'abordage!

À la recherche de l'AT-AT perdu...

Je l'ai appris récemment, un AT, c'est un appel à textes en abrégé. Oui, ça paraissait logique, mais chez moi, il faut le temps pour que le franc tombe!

Rien de tel, pour se lancer dans l'écriture, que de répondre à quelques appels à textes bien choisis... Et si vous ne savez pas où les trouver, voici quelques pistes ci-dessous.

Attention que le nombre de caractères maximum renseigné dans la plupart des AT se compte avec les espaces, et non sans (à moins que le contraire soit précisé). La différence est de taille...

Sachez également qu'il existe une excellente page Facebook dédiée aux AT, la bien nommée "Le coin des appels à textes".

Sinon, de nombreux forums consacrés à l'écriture proposent également des listes d'AT régulièrement mises à jour. C'est le cas, notamment, des forums "Jeunes écrivains" et "Le monde de l'écriture".

[Écriture] À l'abordage!

Plus jamais seul face à sa page blanche...

L'écriture peut paraître un voie bien solitaire, certes, mais sachez qu'il existe des sites internet de type communautaire qui permettent aux jeunes écrivains de se rassembler pour partager toutes sortes d'expériences et de conseils.

Personnellement, j'affectionne beaucoup L'allée des conteurs car l'interface est ludique, les gens sympathiques, et que le tout est axé sur les littératures de l'imaginaire que j'aime tant. Je ne peux que vous conseiller d'aller y jeter un œil!

[Écriture] À l'abordage!

PC ou papier?

Certains préfèrent la bonne vieille méthode : un stylo, une feuille ou un carnet, et en avant Simone!

D'autres opteront plutôt pour le staccato incessant du clavier, voire de la machine à écrire, mais alors là, à moins d'habiter au fond des bois, c'est le ronflement du moteur suivi du schrrrrrrrrrrrbling du retour à la page qui risque d'agacer vos proches...

Quelle méthode est la plus bénéfique? Je dirais que cela dépend de tout un chacun.

Au début, ma vision très romantique de l'écriture voulait que je choisisse la méthode papier. Rien n'équivaut le charme des carnets remplis d'une belle écriture régulière entrecoupée de hachures et de notes disparates. Écrire une plume à la main, le chat sur les genoux, à la lueur d'une bougie dégoulinante de cire, des pétales de roses tombant délicatement sur le papier et que l'on écarte d'un geste distrait... Tentant, n'est-ce pas?

Je l'ai effectivement testé et... je ne l'ai pas adopté. J'ai fini par virer la rose qui essaimait ses pétales sur mes écrits, j'ai même viré le chat qui essaimait ses poils sur ma jupe, et cela sans parler de la bougie qui laissait des traces grasses partout sur le bureau et qui a volé au fond d'un placard. J'ai conservé la plume et le papier, toutefois. Sait-on jamais, qu'une panne d'électricité viendrait à sévir. Du coup, voici la bougie revenue sur le bureau, mais dans un support, cette fois-ci. Sait-on jamais, que ma lampe viendrait à me trahir. Vexée, sans doute, d'avoir été remplacée par une bougie...

Le gros problème, avec l'écriture manuscrite, c'est que le fil de mes pensées est trop rapide par rapport à mon rythme de prise de note. J'arrive péniblement à la fin d'une phrase que ma pensée, elle, est déjà un paragraphe plus loin. Sans compter que, si je souhaite ajouter ou supprimer une phrase au milieu du texte que je viens de rédiger, ma page se couvre alors de ratures et d'ajouts en tous sens. Je finis par ne plus m'y retrouver dans ce grand labyrinthe de mots.

Au bout d'un jour ou deux, j'ai choisi la solution offensive : mon bon vieux PC portable et son clavier qui sonne comme une averse de grêlons. Je suis au final plutôt satisfaite de cette option, car je peux à présent ajouter et supprimer des portions de texte à l'envi, sans que cela ne fasse brouillon. Comme je dactylographie relativement vite, le cours de mes pensées n'est pas interrompu par l'effort de l'écriture manuscrite, et ainsi j'avance beaucoup plus vite.

[Écriture] À l'abordage!

Se construire son environnement idéal...

Je vous parlais de la rose, du chat et de la bougie. C'est un peu caricatural, bien sûr, nous ne sommes pas dans un roman! Encore que...

J'ai bien une idée de l'environnement qui serait idéal pour moi, mais je vous l'avoue volontiers, j'arrive rarement à l'obtenir. Cela commence par un bureau rangé et propre... Là, déjà, je peux aller me rhabiller. Le mien déborde de documents et d'objets hétéroclites qui m'empêchent même parfois de déposer mon ordinateur portable de façon stable. Les factures à payer côtoient les gribouillis, les crayons, les stylos, des pots de vernis à ongle, des décos en tout genre dont je ne sais me défaire, un lutrin en fer forgé, une lampe rétro, un paquet de Smarties, des cadavres de tasses qui attendent avec impatience leur passage au lave-vaisselle, et même un poulpe rose en caoutchouc à paillettes censé coller aux vitres, ainsi qu'une pieuvre mécanique mauve qui tourne lorsqu'on la plonge dans l'eau... Ça, c'est de l'hétéroclite de chez hétéroclite, avec de vrais morceaux d'hétéroclite dedans! Et bien entendu, je ferai l'impasse sur les pétales de rose, les poils de chat et la cire de bougie...

Cela ne m'empêche pas de bosser, ceci dit. D'aucuns diraient que le désordre n'aide pas à la clarté de l'esprit, mais chez moi, cela ne m'a jamais bloquée. Du reste, l'état de mon bureau décrit assez bien ce dont j'ai besoin pour être heureuse. Du désordre presque apprivoisé, du thé, des crasses à grignoter (et on s'étonne que je ressemble à un pâté en croûte ^^') et des objets bizarres dont on parvient à peine à deviner l'utilité ^^

[Écriture] À l'abordage!

Le programme qui change tout!

Vous vous en doutez, mon bureau n'est pas le seul endroit où je peux travailler sur mes nouvelles. Mon lieu de travail est également un endroit acceptable, dès lors que j'ai un moment de libre où je suis autorisée à faire des choses pour moi. Et entre ces deux lieux, il y en a une foultitude d'autres où il se peut que j'aie de bonnes idées sans rien avoir sous la main pour les noter.

Qu'à cela ne tienne! Acherontia a trouvé la solution! (Ou plutôt, la solution lui a été aimablement soufflée...)

Il existe un petit programme, très pratique et entièrement gratuit, répondant au nom d'Evernote. Il est installable aussi bien sur votre smartphone que sur votre PC, et les deux points d'accès sont synchronisés, si bien qu'en passant de l'un à l'autre, vous retrouvez toujours les dernières modifications que vous y aurez introduit.

Il s'agit d'un programme qui permet de prendre des notes et d'organiser ces dernières en carnets. Personnellement, je crée un carnet par roman ou par nouvelle, et chaque note correspond à un chapitre. Je numérote ces derniers de sorte à en retrouver les différentes versions dans un ordre chronologique. Je peux même ajouter à mes notes des extraits de sites internets qui me servent de documentation. Et bien sûr, grâce à l'application Smartphone, j'ai désormais toujours de quoi travailler ou noter de nouvelles idées, ce même dans le bus, en voiture ou sous la douche! Oui, enfin, peut-être pas, finalement...

[Écriture] À l'abordage!

À très bientôt pour de nouvelles aventures d'écriture!

Rédigé par Acherontia

Publié dans #Écriture

Commenter cet article