Top Ten Tuesday #24

Publié le 17 Mai 2016

Top Ten Tuesday #24

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire initié par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani puis par Frogzine. Et le thème de cette semaine est...

Les 10 critères principaux qui font qu'un blog est attrayant et qui vous donnent le goût d'y retourner...

Vous l'aurez peut-être remarqué, j'ai eu tendance, ces derniers temps, à délaisser un peu mon blog, me contentant de ne poster que les chroniques relatives à mes partenariats, et quelques rendez-vous littéraires éparses, juste "pour dire de"... Si la passion n'y est plus pour le moment, c'est que beaucoup de choses dans ma petite vie me paraissent bien fades (à part l'écriture qui m'apporte beaucoup). Je suis dans une période de changements où je remets tout en question, et donc j'ai moins la tête aux choses de la littérature. Cela reviendra, bien sûr, lorsque j'aurai remis de l'ordre dans tout ça ^^

En attendant, voici un petit top 10 de ce que j'attends d'un bon blog. Le mien ne correspond évidemment pas à tout, et je tâcherai de le développer dans se sens lorsque la passion sera de retour. C'est donc un bon exercice de bilan pour moi, avec l'espoir de redémarrer sur de meilleures bases.

1. Le graphisme du blog...

On ne va pas se voiler la face... Le graphisme, c'est la première chose que l'on voit lorsqu'en entre dans un blog. C'est en quelques sortes la devanture du magasin, ce qui détermine si on a envie d'aller plus loin... ou pas.

Un design soigné, pour moi, est un design assez simple et épuré, mais qui permet de situer rapidement le style du blogueur et le sujet du blog. Il doit permettre aussi de donner envie en faisant rêver. Le lecteur ne doit pas se sentir agressé par des couleurs trop vives, des images gif qui clignotent dans tous les sens, des widgets inutiles qui alourdissent le blog. Un bon design, c'est celui où le lecteur se sent à l'aide, presque comme chez lui, et qui va lui permettre de cerner facilement les thèmes et la personnalité du blogueur.

2. La mise en avant des thèmes abordés...

Si le graphisme en dit déjà long sur la thématique de votre blog, c'est bien, mais ce n'est à mon sens pas suffisant. Il est bon, je pense, de rappeler ces thèmes généraux quelque part dans l'en-tête du blog. Le tout peut se réaliser dans une belle police d'écriture, avec une ou plusieurs couleurs assorties, histoire de mettre le lecteur directement dans l'ambiance.

3. Une structure claire et agréable à regarder...

Le minimum requis pour un blog est d'avoir sous l'en-tête une barre de menu horizontale bien pensée, avec des boutons qui reprennent les grandes sections propres à votre blog (dans mon cas, cela devrait être revu... Actuellement, je possède les rubriques Présentation, Chroniques, PAL, Challenges, Index et Formulaire de contact. Je devrais supprimer les challenges, vu que je n'y participe actuellement plus, et ajouter les rubriques Concours, Écriture, Partenariats).

Une autre chose très importante, dans un blog, c'est la barre de menu verticale. Beaucoup de blogs en sont pourvus, et elles sont souvent assez mal organisées. Personnellement, j'aimerais mieux organiser la mienne, mais pour cela il faudrait que je chipote au code HTML, et je ne m'en sens pas trop capable... Le must have, selon moi, est de débuter ce menu par une petite photo du blogueur ainsi qu'une très courte présentation (soyez drôles et impertinents, cela fera mouche!). J'aime ensuite y retrouver des liens vers les réseaux sociaux sur lesquels on peut retrouver le blogueur. Le fait d'avoir un simple bouton "J'aime" à m disposition me donne envie de cliquer dessus directement (du moins si ce que je vois sur le blog me plaît). Faisant suite aux widgets de réseaux sociaux, on trouve les catégories. J'aime que ces catégories soient claires et concises. Mieux vaut en avoir peu et bien choisies. Trop de catégories perd le lecteur, cela fait brouillon. Cerise sur le gâteau, on peut transformer ces catégories en boutons cliquables du plus bel effet.

4. Une blogueuse sympa qui se présente et qui se dévoile juste ce qu'il faut...

Derrière un blog, ce n'est pas une machine qui rédige tout cela, mais bien un être humain. Et si cet être humain est là derrière son ordinateur à prendre de son temps pour alimenter son blog, c'est qu'il a quelque chose à partager. Les lecteurs, en règle générale, aiment sentir au travers les textes la personne qui se cache derrière ce qu'ils lisent. Cela peut être par un style d'écriture propre au blogueur, mais cela peut être surtout par les petites touches personnelles qu'il y met.

Je ne pense pas qu'il s'agisse là de curiosité malsaine. C'est juste que les gens aiment bien se retrouver un peu dans ce qu'ils lisent, se sentir proche d'une façon ou d'une autre de l'auteur du blog. Pourquoi écrire un blog, sinon? Autant écrire des chroniques neutres, presque froides, dans des magazines littéraires ou des sites très sérieux. Le propre du blog est justement d'être proche du public humainement parlant, et cette proximité s'établit majoritairement par l'investissement personnel du blogueur dans son entreprise.

Après, chacun décide de sa propre limite dans ce qu'il veut bien divulguer à ses lecteurs. Personnellement, j'aime écrire de petites anecdotes qui me sont arrivées, de petites tranches de vie que je trouve rigolotes, ou qui font passer un message, qui peuvent servir d'exemple. En revanche, il y a des sujets que j'évite comme la peste, tels que ma vie de couple (cela suffit amplement de savoir que j'ai ou non un monsieur, le reste se passe entre lui (ou un futur lui) et moi), les amis et les collègues qui seront juste cités si besoin est, la famille (à part dans mes belles histoires de Mamie Acherontia parce que j'ai envie de raconter ce qu'ils m'ont apporté de bon). Je ne parle jamais, absolument jamais, des bêta-lectures sur lesquelles je travaille, c'est une question de respect de la confiance dont on me témoigne en m'accordant la lecture d'un texte non publié. Lorsque le livre est publié, là je me permet d'en faire la chronique en disant que j'ai participé à la bêta-lecture, mais jamais avant publication. Je parle parfois brièvement de crises passagères, de moments de doutes et de remise en question, mais je n'entre jamais dans les détails. Je ne suis pas là pour laver mon linge en public, et le lecteur n'a pas à subir mes sautes d'humeur. Bref, chacun sa façon de faire en la matière, mais un blogueur qui parle un peu de lui, juste un peu, reste tout de même appréciable.

5. Des avis argumentés et nuancés...

S'il est une chose qui m'énerve dans une chronique, c'est de lire un avis carré et blessant du genre "Ce roman était une pure daube" ou "Cette nouvelle n'apportait rien", et j'en passe. Premièrement, cela n'apporte rien, à part au blogueur lui-même qui se défoule au travers de son article. Deuxièmement, cela peut faire mal à l'auteur qui lit cela alors qu'il a passé des jours entiers à travailler dur sur son roman.

Tout le monde est susceptible, un jour, de devoir chroniquer un roman qui n'a pas fait mouche. Il y a la façon cassante de le faire (celle que je n'aime pas) et il y a la manière constructive. Personnellement, j'aime que mes critiques ne soient pas généralistes, comme si tout le monde devait penser la même chose. Je marque souvent le fait que c'est moi qui le pense, et que cet avis n'engage que moi. Une autre chose que j'aime faire, c'est mettre en avant les qualités que j'ai trouvées dans le roman ou la nouvelle (et il y en a presque toujours). Quant au négatif, j'essaie de rendre mes critiques constructives, du genre "Je pense que l'auteur aurait gagné en clarté si..." ou "J'aurais préféré que ce roman soit rédigé de telle manière...".

De même, j'aime que les avis soient argumentés, pas juste un "C'était de la merde", point à la ligne. J'aime savoir pourquoi le blogueur a pensé que le roman était mauvais, ce qu'il y a trouvé qui ne lui a pas plu, etc.

6. Une bonne orthographe et une bonne syntaxe...

Le must have du blog littéraire, selon moi! Trop souvent, je lis des articles de blogs littéraires truffés de fautes d'orthographe et de syntaxe, si bien qu'il m'est parfois pénible de parvenir à la fin de l'article. Moi aussi, il m'arrive de laisser l'une ou l'autre coquilles dans mes articles, cela arrive à tout le monde, nous ne sommes pas des machines, après tout! Mais trop, c'est trop. Et c'est vraiment dommage, car ça discrédite assez bien le travail effectué par le chroniqueur littéraire.

7. De l'humour et de l'originalité...

Soyons clairs, ce ne sont pas les blogs littéraires qui manquent sur le net. Pour sortir du lot et accrocher le lecteur, ce qu'il faut, c'est de la personnalité. Les lecteurs ont envie de découvrir de nouvelles lectures, mais aussi de passer un bon moment à la lecture du blog. Pourquoi, dès lors, ne pas ajouter une touche d'humour plus que bienvenue? On peut aussi imaginer illustrer les chroniques, y joindre de la musique, des anecdotes personnelles, une analyse faite maison, des liens vers d'autres articles qui traitent du même sujet... Le tout est de trouver son propre style.

8. Du partage, de la convivialité...

Pourquoi sommes-nous ici, sur la blogosphère, à parler de nos petites lectures et de nos petites vies, sinon pour le partage? En tant que blogueuse, je ne cherche pas nécessairement à booster mes nombres de vue. Ce n'est pas parce qu'un article est souvent consulté qu'il est réellement lu. Cela signifie juste qu'il bénéficie d'un bon référencement, mais c'est à peu près tout. Ce qui fait vivre un blog, ce sont les commentaires, et la vie du blog sur les réseaux sociaux. Il est toujours plus agréable pour le lecteur d'avoir affaire à un blogueur qui répond aux commentaires/mails et qui, si possible, rend la pareille en venant visiter en retour le blog du commentateur. Hmmm, et c'est moi qui dit ça... Je sais, j'ai un peu négligé mes commentaires, ces temps-ci. M'en rendant compte, je vais tenter de changer la donne.

9. De la qualité plus que de la quantité...

J'admire les blogueurs qui parviennent à publier très régulièrement, que ce soit dans les rendez-vous littéraires, les chroniques, ou les autres articles. Je trouve cela épatant! Parce que moi, je ne parviens pas souvent à suivre la cadence, entre le travail à temps plein, l'écriture, la harpe, les activités du soir, celles du weekend, les sorties... Je profite souvent de mes temps de midi pour rédiger mes chroniques, mais ce n'est généralement pas suffisant. Il est vrai que je publie trop rarement pour dire d'être un grand blog connu. Si je parviens à pondre une chronique par semaine, je suis aux anges. D'où je privilégie la qualité de mes articles à la quantité. Je préfère une chronique longue, analytique, détaillée, dans laquelle j'aurai mis tout mon cœur et ma personnalité, plutôt que cinq chroniques d'à peine deux-trois paragraphes qui ne reflète absolument pas ma passion de la littérature de l'imaginaire et mon engouement pour le livre lu.

C'est un parti pris. Je respecte tout autant le choix des autres blogueurs qui se concentrent sur l'essentiel en faisant des chroniques minimalistes. D'ailleurs, la plupart des lecteurs ne prennent pas le temps de lire mes chroniques jusqu'au bout. C'est ainsi, que voulez-vous. Le monde est ainsi fait, nous sommes dans un époque de grande consommation. Tout doit être rapidement consommable car on n'a plus le temps pour rien. Je ne blâme personne, il m'arrive de faire pareil. Mais voilà, c'est mon choix de continuer à exercer ma plume dans de longues chroniques analytiques. C'est mon dada, ma petite marotte, en quelques sortes ^^

10. Des articles qui nous touchent...

Un dernier point, et non des moindres, c'est de trouver sur le blog visiter des sujets qui nous touchent, des thèmes qui rejoignent notre univers personnel. Ainsi, je ne vais pratiquement jamais sur des blogs traitant de littérature contemporaine ou de romance. Si bien écrit soit-il, je ne m'y sens pas à ma place. D'ailleurs, que pourrais-je dire en commentaire, si ce n'est "Ah tient, je ne connais pas tes lectures, sont-elles bien?" ou "Oh, j'aime bien la couverture de celui-ci, mais je ne le connais pas...". Donc selon moi, le mieux est de fréquenter des blogs qui parlent de ce que l'on aime. Cela paraît bateau, dit ainsi, mais c'est pourtant un point auquel il faut songer.

Et surtout, ne faites pas comme sur Youtube, où l'on voit trop souvent des gens commenter des vidéos en disant "C'est de la merde!" juste parce que le style de musique ne leur convient pas. OK, les gars, ce ne sont peut-être pas vos goûts, c'est légitime, mais ne venez pas dire que c'est de la merde sans aucun argument musical valable. Pour les blogs, c'est pareil, il faut rester nuancé et correct jusque dans les commentaires que l'on poste.

À très bientôt pour un nouveau Top Ten Tuesday!

J'espère que ma petite analyse vous aura plu et vous aura donné des idées pour améliorer votre blog! En tout cas, cette petite introspection m'aura fait du bien, en espérant que cela me pousse à m'améliorer toujours plus!

Rédigé par Acherontia

Publié dans #Top Ten Tuesday

Commenter cet article