Mon coin de tête de septembre 2015...

Publié le 28 Octobre 2015

Mais mon dieu! J'ai failli oublier...

Nous voici déjà à la toute fin d'octobre, et je n'ai pas encore établi mon coin de tête des lectures intéressantes sorties au mois de septembre dernier... Honte à moi! Je remédie donc de ce pas à ce manquement...

Chez les moutons électriques...

Mon coin de tête de septembre 2015...
Le bouclier obscur, de John Lang

En voulant dépanner l’ordinateur d’un prêtre, Uther, jeune prof en informatique qui menait jusqu’ici une vie on ne peut plus banale, ne se doutait pas qu’il allait ouvrir la boîte de Pandore. Ce qui ne devait être qu’une simple éradication d’un virus particulièrement retors va vite prendre une tout autre ampleur lorsque le corps du père Alexandre est retrouvé atrocement mutilé à son domicile. Car il se pourrait bien qu’un démon se soit invoqué directement depuis la machine. S’engage alors une course contre la montre, afin d’empêcher Paris de devenir le dixième cercle des Enfers...

Chez l'Atalante...

Mon coin de tête de septembre 2015...
Futu.re, de Dmitry Glukhovsky

Dans un avenir pas si lointain… l'humanité a su manipuler son génome pour stopper le processus de vieillissement et jouir ainsi d'une forme d'immortalité.

L'Europe, devenue une gigapole hérissée de gratte-ciel où s'entasse l'ensemble de la population, fait figure d'utopie car la vie y est sacrée et la politique de contrôle démographique raisonnée.

La loi du Choix prône que tout couple qui souhaite avoir un enfant doit déclarer la grossesse à l'État et désigner le parent qui devra accepter l'injection d'un accélérateur métabolique qui provoquera son décès à plus ou moins brève échéance.

Une mort pour une vie, c'est le prix de l'État providence européen.

Matricule 717 est un membre de la Phalange qui débusque les contrevenants. Il vit dans un cube miteux de deux mètres d'arête et se contente du boulot de bras droit d'un commandant de groupe d'intervention. Un jour, pourtant, le destin semble lui sourire quand un sénateur lui propose un travail en sous-main : éliminer un activiste du parti de la Vie, farouche opposant à la loi du Choix et au parti de l'Immortalité, qui menace de briser un statu quo séculaire.

Mon coin de tête de septembre 2015...
Semences, de Jean-Marc Ligny

Sur une Terre dont le climat a radicalement changé suite à l’emballement climatique des trois siècles précédents...
Un jeune couple, Denn et Nao, issu d’une tribu cavernicole d’Amérique du Nord, entreprend un voyage vers un « paradis terrestre » aperçu sur un foulard en soie peinte que leur a légué un homme bardé d’objets inconnus, sorti du désert pour venir mourir près de leur grotte.
Ils croisent des nomades, traversent des ruines irradiées, découvrent des technologies résiduelles et, encore et toujours, des façons de s’adapter inimaginables... jusqu’au Groenland où, d’après eux, serait situé ce « paradis ».
Or Nao a emporté une micro-société de fourmites avec qui elle partage des liens quasi-télépathiques et qui nourrissent peut-être d’autres desseins…

Un road-movie qui signe la renaissance de l’humanité.

Chez Mnémos...

Mon coin de tête de septembre 2015...
La France steampunk...

Étienne Barillier et Arthur Morgan, les deux meilleurs spécialistes du steampunk français, se sont lancés à corps perdu dans cette enquête! Ils retranscrivent ici le coeur des documents retrouvés. Accompagnés du photographe Nicolas Meunier, ils ont sillonné l’Hexagone à la rencontre des factions vaporistes. Car elles seules détiennent le fin mot de l’histoire !

EN BRETAGNE : Embarquez dans le dirigeable de Victor Sierra !

À PARIS : Montez sur les barricades de la Commune avec Louise Michel !

DANS LE NORD : Fuyez le terrible agent de l’Empire, Gaspard de Belleville !

À LYON : Découvrez les Neuf, qui président à la destinée de chacun…

À TOULOUSE : Retrouvez l’inventeur de la Grande Machine !

À MARSEILLE : Battez-vous auprès d’Oriya dans les calanques !

Un magnifique livre objet avec une découpe centrale et un élastique pour le refermer, une reliure tissu et un papier intérieur de très grande qualité.

Au Bélial...

Mon coin de tête de septembre 2015...
L'été de l'infini, de Christopher Priest

« À environ un tiers du marais se trouvaient les restes de l’avion allemand accidenté, peint de multiples nuances de brun et de vert, pétrifié dans le temps. Il s’était immobilisé lors du rebond, après un premier impact destructeur, à l’instant où il s’élevait dans la boue gelée parmi des panaches d’écume glacée. »

Héritier littéraire, à l’image de son compatriote J. G. Ballard, de la new wave britannique qui révolutionna les littératures de genre au tournant des années 70, on doit à Christopher Priest de nombreux incontournables — Le Monde inverti, La Fontaine pétrifiante, Le Glamour, ou encore L’Adjacent. Son roman Le Prestige, publié en 1995, lauréat du World Fantasy Award, a été porté à l’écran en 2006 par Christopher Nolan.

L’Été de l’infini réunit les meilleures nouvelles de Christopher Priest publiées sur cinquante années de carrière, soit douze textes, dont quatre inédits. Un long entretien, le témoignage de l’aventure que fut l’adaptation du Prestige au cinéma, ainsi qu’une bibliographie exhaustive, complètent un ensemble indispensable à l’appréhension d’un auteur dont Xavier Mauméjean affirme, dans son introduction au présent ouvrage : « [qu’il] est un écrivain de sciencefiction et se revendique comme tel. Pourtant, avec d’autres auteurs d’égale envergure, tel Philip K. Dick, Thomas M. Disch, J. G. Ballard ou Frederik Pohl, il pousse le genre à son extrême limite, l’oblige à se dépasser en explorant la réalité, à affronter ce qui se tient hors de portée du vrai. La vérité n’est qu’une possibilité du réel, en aucun cas sa mesure... »

Chez Voy'[el]

Mon coin de tête de septembre 2015...
Les aigles du Mississippi, de Cyriane Delanghe

Été 1815.

Ange Guérin se rend auprès de Bonaparte alors que celui-ci est sur le point de quitter la France. L’empereur déchu hésite entre se rendre aux Anglais, et finir sa vie en prisonnier, ou rejoindre les Amériques où il rêve d’exploration et peut-être même de reconquête.

Ange, lui, fuit la déchéance à laquelle son attirance pour les hommes semble le condamner. Il possède par ailleurs un don hérité de sa grand-mère, Euphémia, fameuse quimboiseuse qui prédit jadis à Joséphine de Beauharnais qu’elle serait plus que reine. Le jeune homme espère aussi rencontrer dans le Nouveau Monde, ce mystérieux Faucon dont la vieille femme lui a parlé.

Lorsqu’il fait la connaissance de Chayton, un Sioux qui doit l’aider à rejoindre la Louisiane par les terres, il pense avoir trouvé celui qu’il cherchait. Mais face à lui se dresse le terrible pouvoir des Conjurés. Deux sorciers, Iago et de sa sœur, feront tout pour que le jeune homme ne puisse jamais rallier à la cause de Bonaparte les troupes nécessaires à la reconquête de son trône. Découvrez ce récit uchronique mêlant batailles historiques et magie ancestrale dans ce premier volet de L’Ange et du Faucon.

Chez Bragelonne...

Mon coin de tête de septembre 2015...
Messe noire, de Peter Straub

Wisconsin, années 1960.
Spencer Mallon, un gourou au charisme sulfureux, invite ses jeunes disciples à pratiquer un rituel secret, une sorte de messe noire dans un champ isolé près de leur campus. Mais la situation dérape très vite et il ne reste de cette nuit qu’un cadavre démembré, ainsi que le traumatisme profond partagé par les survivants.

De nombreuses années plus tard, l’horreur hante encore ce groupe d’amis autrefois inséparables, qui va bientôt devoir se confronter de nouveau à la terrifiante question de la nature même du mal…

Mon coin de tête de septembre 2015...
Havrefer 2, La couronne brisée, de Richard Ford

Le roi Cael est mort et sa fille Janessa, seule et sans expérience, porte désormais la couronne de fer. Or la menace se profile : menée par le seigneur de guerre Amon Tugha, une horde colossale se rapproche, ne laissant que mort et destruction dans son sillage. Son objectif : Havrefer.

Pour survivre, la cité doit d’abord se débarrasser des espions de la horde tapis dans ses entrailles, et protéger sa jeune reine coûte que coûte. Au palais de Guideciel, Kaira, l’intrépide guerrière et Merrick, le mercenaire rebelle sont chargés de cette dangereuse mission, tandis que dans les bas-fonds de la ville la jeune Loque, armée de sa seule intelligence, doit affronter la Guilde à la solde de l’ennemi. Chacun d’eux dessine à sa manière la carte de l’avenir de Havrefer.

Mais le coût de la victoire ne serait-il pas plus terrible encore qu’une défaite ?

Mon coin de tête de septembre 2015...
Les chroniques du magicien noir 3. La reine traitresse, de Trudi Canavan

Lorkin est de retour au Sachaka avec les Traîtresses rebelles, en mission pour leur reine. Sur lui pèse la lourde tâche de poser les bases d’une alliance entre leurs deux peuples. Le jeune homme est désormais devenu un magicien noir redoutable, capable de maîtriser une forme de magie inconnue. Lorsque le roi du Sachaka le jette en prison pour le contraindre à trahir la cause des rebelles, il doit décider à qui va son allégeance.

Quel que soit son choix, celui-ci entraînera un immense sacrifice, et pourrait bien transformer la Guilde des magiciens à jamais…

Chez Fleuve...

Mon coin de tête de septembre 2015...
Entre ciel et enfer, de Christopher Buehlman

En ces temps sombres de 1348, les hommes se pensent abandonnés de Dieu. Le Mal se répand sur Terre. La peste en premier lieu commet des ravages parmi la population désemparée.
En Normandie, Thomas, chevalier excommunié et vagabond, n'obéit plus qu'à la seule loi de la survie. Mais si le diable semble déjà avoir posé la main sur son épaule, le code chevaleresque anime encore son âme. C'est ainsi qu'il en vient à sauver la jeune Delphine d'un viol. Attaché désormais à cette enfant qui dit parler aux morts et tutoyer les anges, le voilà parti, presque contre son gré, dans une quête au but inconnu en compagnie d'un prêtre dévoyé.
Entre Ciel et Enfer, cette petite compagnie iconoclaste prend la route de Paris, puis de la Cité des Papes à travers une Terre devenue le théâtre macabre d'une guerre antédiluvienne...

Rédigé par Acherontia

Publié dans #Mon coin de tête

Commenter cet article

Amarüel 29/10/2015 11:38

J'ai lu Le Bouclier Obscur ! Il est bien sombre, n'est retrouvé John Lang dans un autre registre ça fait plaisir (d'ailleurs c'est une parution ActuSF dans la collection Hélios ;) )
J'ai acheté Futu.re mais j'ai pas encore eu le temps de le démarrer (j'ai le nez dans Métro 2033 du même auteur pour le moment). Et Havrefer ! Le tome 1 est dans ma PAL, il va falloir que je le sorte --' Chouette liste (qui l'est moins pour la wishlist...)