Top Ten Tuesday #8

Publié le 8 Septembre 2015

Top Ten Tuesday #8

Thème : Les 10 critères qui font qu'un roman est un coup de cœur

  • L'originalité de l'idée de départ : Pour qu'un roman soit un coup de cœur, il faut soit que le concept de départ soit très original, peu souvent traité, ou que ce soit un sujet plus banal mais traité d'une façon originale. Pour le premier cas, j'ai en tête l'exemple de L'Échiquier du mal de Dan Simmons. Pour le second cas, on pourrait citer l'exemple du Protectorat de l'ombrelle, qui joue sur le tableau des vampires et des loups-garous, mais qui introduit une nouvelle classe de "sans âme".
  • Le suspens : Une histoire sans suspens, c'est comme un plat de pâtes Bolognaise... sans Bolognaise! Indubitablement, il faut que l'histoire soit au moins un peu haletante pour retenir mon attention.
  • L'effet de surprise : Effectivement, si j'ai capté 100 pages avant la fin comment ça se termine, ce n'est pas marrant...
  • Le style, le niveau de langue : Je suis très friande de belle écriture, j'aime quand un récit est littéraire (mais ça ne doit pas obligatoirement ressembler à du Baudelaire non plus!) et que je peux apprendre des mots que je ne connaissais pas encore. De même, j'aime sentir la poésie des phrases, pouvoir noter celles que je préfère dans mon carnet à citations...
  • L'addictivité : Pour qu'un livre soit vraiment un coup de cœur, il faut qu'il me donne envie de reprendre ma lecture où je l'ai laissée. Non en fait, pas que me donner envie, il faut que je suis accro! Que je n'aie pas envie de lâcher l'affaire à moins d'en être absolument obligée.
  • Le caractère des personnages : Toute bonne histoire qui se respecte doit avoir des personnages profonds, complets, auxquels je peux m'identifier ou à tout le moins m'attacher.
  • Une histoire bien ficelée : Si l'histoire est cousue de fils blancs, c'est foutu, ce ne sera pas un coup de cœur. Si l'auteur arrive avec des éléments trop stéréotypés comme un éléphant débarque dans une boutique de porcelaine, ça ne marchera pas non plus.
  • Les émotions : Il faut que le roman parvienne à me faire ressentir des émotions assez fortes pour me faire réagir "en live", que ce soit pour me faire rire ou me faire pleurer.
  • La narration : qui n'est pas pareille que le style ou le niveau de langue... L'histoire doit sans cesse se renouveler, m'étonner, l'intrigue doit rebondir d'un élément à l'autre comme une petite cascade d'eau tombe d'une pierre sur une autre.
  • Le petit plus qui fait vibrer la corde sensible : Un véritable coup de cœur, celui qui me fait lâcher des notes de 19 ou de 20, c'est celui qui réunit la plupart des éléments cités plus haut, mais aussi un petit je-ne-sais-quoi qui me va me toucher plus particulièrement. Souvent, ça touche au vécu, aux souvenirs, ce sont de menus détails qui font la différence. On ne sait jamais vraiment dire à l'avance quels livres vont vous toucher de cette manière, mais quand ça le fait, c'est juste magique.

Rédigé par Acherontia

Publié dans #Top Ten Tuesday

Commenter cet article