[Noël 2014] Once upon a swap - 7 décembre

Publié le 7 Décembre 2014

Once upon a swap...

Jour 8...

By Loopydave, on Deviantart

By Loopydave, on Deviantart

Il y a des jours ainsi, où chaque minute qui passe comporte son lot de rebondissements. Mais celui était juste... inattendu! Moïra ne savait que faire face à ce nouveau péril, jamais encore elle n'avait entendu parler de personnes qui rentrent en transe et se transforment en machines à bulles géantes... La seule solution résidait en l'intervention de Sean, s'il pouvait y faire quoi que ce soit. Mais Sean n'était visible nul part, et ne le serait peut-être pas tant que Renelle serait dans les parages, en transe ou non...

Moïra cria après lui, mais n'eût évidemment aucune réponse du Leprechaun. Elle retourna au salon malgré sa réticence à laisser sa tante flotter seule dans le couloir de la cave, mais ne trouva nulle part trace de la créature magique. Très découragée, elle s'apprêtait à redescendre les escaliers menant aux soubassements lorsqu'une idée de génie lui traversa l'esprit. Mais oui, bien sûr! L'armoire à chaussures! Sean a bien dit qu'il aimait les réparer, non? Ouvrant le placard où sa tante rangeait minutieusement ses escarpins et autres pantoufles, elle fouilla les étagères du regard, espérant y trouver son nouvel ami. Mais à nouveau, celui-ci restait invisible.

C'est alors qu'une petite voix se fit entendre. Moins qu'une voix, un léger chuchotement qui tenait plus d'un mélange entre un courant d'air et un grincement de porte mal fermée. Mais Moïra avait beau regarder autour d'elle, pas moyen d'en déterminer la provenance. L'intérieur du placard? De toute évidence, non... Le haut de l'armoire? Tu refroidis, Moïra... La porte du placard? Ah, ça se réchauffe... Plaquant son oreille près de la poignée, elle put entendre le son de façon plus distincte. Cela semblait venir de... de la serrure? En y regardent de plus près, elle fut très surprise de constater que la clé avait une forme différente, une forme de... lutin!

"Ah, parce qu'en plus de réparer les choses cassées, tu es un métamorphe?" fit-elle, ahurie.

La clé tomba de la serrure et le Leprechaun reprit peu à peu sa forme de vilain lutin.

"Je suis un être féerique, l'aurais-tu déjà oublier?" dit-il d'un ton presque offusqué.

- C'est que je m'attendais à tout, sauf à ça... Bon, trêve de discussion, nous avons un problème à régler, tous les deux..."

Sur ce, Moïra entraîna Sean à la cave et lui montra sa tante changée en pousse-mousse flottant.

"Ah ça, pour sûr, c'est un problème..."

Après plus ample examination, Sean conclut à un acte de terrorisme magique dont l'auteur sera à déterminer ultérieurement. Le plus urgent étant de trouver l'origine du sort dont Renelle était victime...

"Elle s'apprêtait à prendre un bain lorsque je l'ai retrouvée dans cet état, précisa Moïra.

- Ah, voilà un fait intéressant, il me faut donc inspecter la baignoire, je suis sûr qu'on y trouvera l'objet du crime."

Le Leprechaun avait un petit air de Sherlock Holmes avec sa mine sérieuse et ses yeux qui furetaient partout. Si la situation avait été différente, Moïra se serait sans doute surprise à sourire. Le petit être s'arrêta soudain avec beaucoup d'intérêt devant un savon rose à l'apparence plutôt banale.

"Je sens des vibrations émanant de ce drôle de pavé rose... L'odeur est... plutôt flippante!

- C'est... juste du savon...

- Oui, mais pas QUE du savon! Je sens comme une réminiscence ectoplasmique, mais c'est assez faible. A mon avis, ta tante doit être une dame très sensible, car en théorie ce type de magie ne fonctionne pas, ou peu, sur des êtres mortels.

- Alors là, il va falloir que tu m'expliques... Je ne suis qu'en première année, moi!

- Bon, pour faire bref, ce savon d'une provenance douteuse a été ensorcelé par un revenant. Ce type de magie est censée n'affecter que les êtres magiques, à qui un message est envoyé, ainsi que l'ordre de le délivrer à un mortel bien précis, spécifié par le jeteur de sort. Le sort veut que la créature ensorcelée ne peut connaître le repos tant que le message n'est pas dûment délivré au destinataire. Je suppose qu'il m'était destiné, et il est très malheureux que ce sortilège ait été jeté... sur un savon. C'est connu, les Leprechauns n'aiment pas l'eau! Et encore moins les bains...

- Hmmmm... je comprends mieux l'odeur... Alors, que suggères-tu que nous fassions?

- Eh bien, donnons-lui la permission de délivrer son message!"

By liiga, on Deviantart

By liiga, on Deviantart

Et, s'approchant de Renelle, il dit d'un ton impérieux :

"Parle, jeteur de sort! Par l'intermède de dame Renelle ci-présente, je t'ordonne de nous donner l'accès à l'information que tu détiens!"

Les bulles roses se dissipèrent alors, et Renelle, redressant la tête, parla d'une inquiétante voix d’outre-tombe :

"Neges i Moira
Y diwrnod pan oedd y Meseia ei eni
byddwch yn gweld y sêr o eira
un a ydych chi am"

Puis sa tête retomba et elle se posa en douceur sur le sol. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, c'était comme s'il ne s'était jamais rien passé. Elle fixa Moïra en papillotant des paupières, puis s'en fût s'enfermer dans la salle de bain en grommelant quelque chose d'inintelligible. Moïra voulut poser une question à Sean, mais celui-ci avait de nouveau disparu. Bien sûr, Renelle étant revenue à elle, il ne voulait pas qu'elle eût vent de son existence. En lieu et place du Leprechaun se trouvait une petite clé en forme de lutin, que Moïra prit et qu'elle glissa à son porte-clé nouvellement acquis...

[ouvrir le paquet]

Rendez-vous demain pour la suite de l'histoire!

Rédigé par Acherontia

Publié dans #Mes écrits, #Swap de l'Avent 2014, #Swaps

Commenter cet article