[Noël 2014] Once upon a swap - 5 décembre

Publié le 5 Décembre 2014

Once upon a swap...

Jour 6...

By idilsalihakuntuz on Deviantart

By idilsalihakuntuz on Deviantart

C'est ainsi que Moïra et Sean prirent le chemin de retour, devisant gaiment et profitant des premiers flocons de l'hiver. Sean essayer, de par certaines de ses questions, de comprendre mieux Moïra et de déterminer ce qu'elle pourrait bien avoir de si important à réparer. Bien sûr, il fut longtemps question de Nathaniel, de son déménagement temporaire chez sa tante Renelle et de son entrée de l'Université. Le sujet était difficile à aborder pour Moïra, aussi préférait-elle souvent garder les yeux rivés au sol gelé depuis peu.

Une heure et demi plus tard, il arrivèrent sur le pas de la porte de Renelle, les joues rosies par l'air frais et la marche. Moïra s'apprêtait à tourner la grosse poignée de la porte bleue pétrole lorsqu'elle remarqua une petite enveloppe blanche glissée sous le paillasson.

"Tient? fit-elle remarquer. On dirait que le facteur est passé... je croyais qu'il ne circulait pas le samedi.

- Vos facteurs à vous, oui. Les nôtres, eux, passent quand nous en avons besoin, expliqua le Leprechaun, qui aimait beaucoup mettre en lumière les différences entre le Petit Peuple et les humains.

- C'est étrange, elle n'est ni timbrée, ni cachetée. Peut-être un voisin qui aurait glissé ses bons vœux pour ensuite filer en douce?

- Ou encore un admirateur secret, pouffa Sean.

- Ouais, moque-toi, va..."

Elle pénétra dans le hall d'entrée, enleva ses chaussures de marche et montra au Leprechaun comment s'essuyer les pieds sur le torchon. Mais la curiosité l'emportait déjà, et elle ne put se retenir plus longtemps d'ouvrir la mystérieuse missive. Se coulant dans le divan de cuir du salon, elle s'assit en tailleur et entreprit de déplier doucement le rabat de l'enveloppe. Sean s'assit à ses côtés, l'air intrigué.

- On dirait que l'enveloppe contient un petit objet. Elle est plus lourde qu'une lettre ordinaire...

Moïra regarda à l'intérieur avec une mimique dubitative, et en sortit une photographie sépia, ainsi que... [ouvrir le paquet!]

... un petit porte-clé ancien. La photographie n'était autre qu'un portrait de son chat, Tolkien, resté chez ses parents, et qui lui manquait par ailleurs beaucoup. Elle s'émut de revoir ses grands yeux intelligents et son pelage noir qu'elle aimait tant câliner autrefois.

- C'est Tolkien, mon chat, expliqua-t-elle. J'espère qu'il va bien...

Au petit porte-clé était suspendue une petite figurine de chat, dans laquelle brillait deux petits strass qui représentaient les yeux. Mais aucune lettre ne venait expliquer l'arrivée de ce pli au mystérieux contenu. Sean eut alors l'idée de retourner la photo. En effet, au verso figuraient quelques lignes manuscrites, que Moïra s'empressa de lire.

"Ma chérie, Monsieur Tolkien m'a pressée de t'envoyer ce cliché de sa personne. Il m'a également demandé, dans son langage de chat, de te faire parvenir ce porte-clé qu'il a ramené un jour du jardin. Dieu seul sait où il l'a trouvé, mais soit, puisse-t-il t'être utile. Je pense fort à toi. Affectueusement, Maman."

- Ma mère a toujours pensé qu'elle pouvait comprendre ce que disent et pensent les chats, s'excusa presque Moïra, comme si sa mère était à moitié folle.

- Et c'est peut-être bien le cas, affirma Sean. Certaines personnes le peuvent, mais on ne sait toujours pas comment cela est possible.

- Eh bien, puisse-t-elle avoir raison, dans ce cas. Et espérons que ce porte-clé ne soit rien qui puisse me porter malheur... comme on ne connaît pas son origine...

- Je ne pense pas qu'il soit négatif. Si c'était le cas, ton chat ne te l'aurais pas fait parvenir. A moins que tu sois en mauvais termes avec lui, bien sûr...

- Non, pas du tout, on s'adore, lui et moi. Mais peut-être m'en veut-il un peu d'être partie sans lui...

- Pourquoi ne le prends-tu pas ici?

- Il ne s'entend pas avec Myrtille, le chat de Renelle. Comme beaucoup de chats blancs aux yeux bleus, elle est sourde et a parfois fort mauvais caractère.

Du bruit se fit entendre dans l'escalier qui montait à l'étage. Renelle était sur le palier, s'apprêtant à descendre au salon...

Rendez-vous demain pour la suite de l'histoire!

Rédigé par Acherontia

Publié dans #Mes écrits, #Swap de l'Avent 2014, #Swaps

Commenter cet article