Chronique du tueur de roi. Tome 1, Le nom du vent, de Patrick Rothfuss

Publié le 10 Septembre 2014

Chronique du tueur de roi. Tome 1, Le nom du vent, de Patrick Rothfuss

J'ai libéré des princesses. J'ai incendié la ville de Trebon. J'ai suivi les pistes au clair de lune que personne n'ose évoquer durant le jour. J'ai conversé avec les dieux, aimé des femmes et écrit des chansons qui font pleurer les ménestrels.
J'ai été exclu de l'Université à un âge où l'on est encore trop jeune pour y entrer. J'y étais allé pour apprendre la magie, celle dont on parle dans les histoires. Je voulais apprendre le nom du vent.
Mon nom est Kvothe.
Vous avez dû entendre parler de moi.

Un homme prêt à mourir raconte sa propre vie, celle du plus grand magicien de tous les temps. Son enfance, dans une troupe de comédiens ambulants, ses années de misère dans une ville rongée par le crime, avant son entrée, à force de courage et d'audace, dans une prestigieuse école de magie où l'attendent de terribles dangers et de fabuleux secrets...
Découvrez l'extraordinaire destin de Kvothe : magicien de génie, voleur accompli, musicien d'exception... infâme assassin.
Découvrez la vérité qui a créé la légende.

Chronique du tueur de roi. Tome 1, Le nom du vent, de Patrick Rothfuss

La loi de l'attraction universelle...

Je me suis dirigée vers cette lecture car j'en avais entendu beaucoup parler en bien, et je voulais voir par moi-même si les éloges étaient fondés...

Chronique du tueur de roi. Tome 1, Le nom du vent, de Patrick Rothfuss

La première phrase...

Chronique du tueur de roi. Tome 1, Le nom du vent, de Patrick Rothfuss

De la bonne fantasy...

Tous les éléments d'un bon roman de fantasy sont au rendez-vous, c'est certain. De la magie, un héros exceptionnel doté de dons et de pouvoirs dont il n'a pas conscience jusqu'au jour où..., de la romance (il en faut bien un peu), un univers merveilleux avec parfois quelques créatures un peu moins merveilleuses, un décor médiéval finement décrit, de vieilles légendes qui prennent vie, de la mort et du sang, bref, tout y est...

Chronique du tueur de roi. Tome 1, Le nom du vent, de Patrick Rothfuss

...Mais...

... mais je ne sais pas pourquoi, cette lecture n'a pas été le coup de cœur que j'attendais. Trop de longueurs, d'une part, même si l'écriture est fort jolie et très agréable à lire. Ce qui m'a dérangée, c'est qu'on suit la vie du héros presque au jour le jour. L'auteur donne trop de détails qui, au final, s'avèrent peu nécessaires à la trame de l'histoire. Est-il, par exemple, nécessaire de décrire aussi longuement la vie de miséreux du héros? A un moment, je me suis même demandé où l'auteur voulait nous mener, s'il ne voulait pas juste faire un remake des misérables version heroic fantasy au lieu de nous livrer un palpitant récit d'aventures magiques et fantastiques. Sans compter ces interminables péripéties du héros à l'Université, où sur le coup, j'ai pensé à un Harry Potter version fantasy. C'est bien écrit, c'est sûr, les personnages sont attachants, on peut voir quelques originalités dans le récit (j'aime beaucoup l'histoire des chandrians), ça reste donc agréable à lire, mais cela m'aurait plu davantage sans toutes ces longueurs. Il faut dire que ça reste tout de même un sacré pavé à avaler! Et même si j'aime beaucoup les pavés, l'auteur n'a pas non plus le lyrisme et la poésie de Tolkien...

Chronique du tueur de roi. Tome 1, Le nom du vent, de Patrick Rothfuss

La musique mise à l'honneur...

En revanche, une des particularités du récit que j'ai envie de pointer pour son originalité, c'est le fait que l'auteur mette autant la musique en avant. Le héros qui joue du luth comme un dieu, Dena qui joue de la harpe et qui chante divinement bien, cette auberge qui permet aux jeunes artistes de se produire et d'être découverts par l'un ou l'autre mécène... J'aime ce concept car cela se fait rare dans les romans de fantasy, ou du moins n'ai-je encore jamais lu d'histoires mettant autant la musique et les instruments en avant. Et puis l'on sent que c'est comme un fil conducteur dans l'histoire. L'amour du héros pour son luth et son don pour la musique, ce n'est certainement pas un hasard, cela aura sans doute un rôle à jouer dans l'histoire, mais lequel?

Chronique du tueur de roi. Tome 1, Le nom du vent, de Patrick Rothfuss

En résumé...

Les petits plus...

  • Une écriture agréable à lire
  • Des personnages attachants à l'histoire très travaillée
  • La musique mise à l'honneur

Les petits moins...

  • Beaucoup trop de longueurs dans le récit
  • Trop d'éléments vus dans d'autres romans (l'Université de magie, par exemple...)
  • Trop d'accent sur les côtés négatifs de la vie du héros, et du coup pas assez d'ouvertures sur ce qui est positif.
Ma note : 8,5/10

Rédigé par Acherontia

Publié dans #Chroniques, #Challenges 2014, #Baby Challenge Fantasy 2014, #2010's, #Fantasy

Commenter cet article

cassie 16/09/2015 13:25

j'aimerais beaucoup découvrir ce livre ;)

Acherontia 17/09/2015 10:43

Il est vraiment très bien ^^ J'ai eu un pas de mal à entrer dans l'histoire, mais une fois dedans, le livre était difficile à lâcher!